Orchidées de Guyane
Les Encyclia
Orchidées de Guyane



Les Encyclia sont des orchidées possédant toutes des pseudos bulbes poussant sur des rhizomes plus ou moins ramifiés. Les pseudos bulbes sont ovoïdes ou coniques surmontés d’une ou deux feuilles assez rigides plus ou moins grandes. L’épi floral, parfois ramifié, pousse au sommet du pseudo bulbe.

Encyclia vespa

Cette orchidée pousse en grosses touffes, voire très grosses touffes de plusieurs mètres de longs, sur les hautes branches des grands arbres. Les racines adhèrent peu à l’écorce ce qui permet de les décoller facilement sans les abîmer.
Encyclia Vespa Ces touffes sont constituées d’un rhizome très ramifié portant des pseudos bulbes espacés d’un vert clair, ovoïdes, allongés et aplatis surmontés de deux feuilles allongées, un peu larges. L’épi floral pousse entre les deux feuilles et porte de six à douze fleurs jaunes tachetées de brun

Encyclia fragrans

Comme l’indique son nom, cette orchidée de taille assez réduite à un parfum très prononcé et agréable qui trahit sa présence. Malheureusement, relativement rare, elle pousse sur les hautes branches et on ne peut la trouver que sur des arbres abattus.
Encyclia Fragrans Les plants sont constitués de petites touffes de pseudos bulbes dont un à deux sont florifères. Les psudo-bulbes sont assez petits, ovoïdes, lisses, d’un vert clair brillant et surmontés d’une feuille rigide pas très grande.

Encyclia diurna

Très rare, un ami me l’a ramenée d’une expédition sur l’Oyapock.
Encyclia Diurna Les plants possèdent un seul pseudo bulbe en croissance, conique vert clair luisant, surmonté d’une feuille rigide, étroite et allongée. Les anciens pseudos bulbes sont serrés autour, les plus anciens étant tout rabougris. L’épi floral porte deux à trois fleurs espacées sur la tige.

Encyclia selligera

Orchidée lithophyte que j’ai trouvée en très grand nombre sur le sol granitique d’une clairière au cœur de la forêt. Cette orchidée dégage une odeur poivrée très forte, agréable lorsqu’il s’agit d’une seule tige florale, mais qui devient insupportable lorsqu’on en met un bouquet dans une pièce.
Encyclia Selligera

Clairière
Regroupés en touffe d’une douzaine de pseudos bulbes ovoïdes allongés surmontés d’une à deux feuilles raides, minces et longues, les plants possèdent plusieurs pousses florifères aux extrémités d’un rhizome ramifié se trouvant à deux centimètres au-dessus de la roche par un réseau de racines dense. La hampe florale, assez longue légèrement ramifiée, porte une trentaine de fleurs.

Encyclia guianensis

Orchidée assez fréquente, mais qui régresse rapidement lorsqu’elle se retrouve au sol dans les sous-bois. Difficile à faire fleurir, elle se reproduit pourtant facilement dans la nature et on trouve souvent des bébés plants sur certains arbres, en général à proximité des petites pousses d’Epidendrum nocturnum. L’identification de cette espèce a posé quelques problèmes car elle n’est mentionnée que dans le livre très récent de G. Chiron et R. Bellone Les orchidées de Guyane française
Encyclia Guianensis Les plants regroupent trois à quatre pseudos bulbes coniques serrés à la base et surmontés de deux feuilles rigides allongées d’un vert sombre. La tige florale très ramifiée porte une vingtaine de fleurs.